QUALIOPI –

Nous avons le plaisir d’annoncer, qu’à l’issue d’un audit qualité, nous avons obtenu la certification Qualiopi en tant qu’organisme de formation avec un résultat de 100 % (sans aucune non-conformité !).

Qualiopi ? Qu’est-ce que c’est ?

Cette certification est le sésame indispensable pour proposer des programmes qui peuvent entrer dans le cadre des plans de formation des entreprises, ou des indépendants, et dont les financements sont pris en charge par les OPCO.

Pour l’obtenir, nous avons été évalués sur 7 critères pour un total de 32 indicateurs.

Les 7 critères du référentiel Qualiopi :

  1. Les conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus.
  2. L’identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires lors de la conception des prestations.
  3. L’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre.
  4. L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre.
  5. La qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestation.
  6. L’inscription et l’investissement du prestataire dans son environnement professionnel.
  7. Le recueil et la prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

Cela vous semble compliqué ? C’est normal, ça l’est ! Cela nous a demandé de nombreux jours de travail et cela décourage malheureusement beaucoup de professionnels, notamment d’artisans, qui auraient un savoir-faire à transmettre mais qui baissent les bras devant ces nouvelles normes de plus en plus coûteuses et chronophages.

De nombreux artisans jettent aujourd’hui l’éponge face à la charge de la procédure. À terme, ce sont de précieux savoir-faire qui vont disparaître au profit d’une uniformisation des formations. Le public en est-il conscient ?
Il nous semble qu’un débat sur le sujet serait nécessaire.